Le médiateur de l’EN

jeudi 15 décembre 2016

Le médiateur de l’Éducation Nationale

Pour qui est-ce ?
Le médiateur (un par rectorat) peut intervenir dans toutes les relations avec l’institution. Il peut donc être sollicité par les parents, les enfants, les personnels administratifs, les contractuels mais aussi par les enseignants.

Mais si j’ai un problème avec mon administration (IEN, DASEN…) n’est-ce pas aux syndicats de m’aider ?
Si bien sûr ! Mais parfois, ça ne suffit pas car les syndicats représentent les personnels, donc, sont partials et l’administration peut faire la sourde oreille. Le médiateur de l’Éducation Nationale ne représente ni l’administration, ni les personnels, ni les usagers du service public. Il est là pour écouter les parties, faire entendre à chacune ce qu’elle ne veut pas forcément admettre, imaginer des résolutions possibles… Son objectif est que le problème soit résolu.

Des exemples (parmi tant d’autres) pour lesquels ils sont régulièrement saisis par des personnels : difficultés relationnelles entre enseignants, entre parents et enseignant, entre une équipe et son IEN, harcèlement moral par un supérieur hiérarchique ou un collègue, burn-out lié aux conditions de travail, mais aussi affectations problématiques.

Les médiateurs de l’EN font un rapport annuel avec des recommandations précises. Dans celui paru en juin 2016, ils recommandent à l’institution :

  • de mieux informer (dans un langage lisible par tous) les enseignants sur l’affectation et la mobilité : sur les critères d’affectation, sur les barèmes de mutation ; simplifier les démarches ; harmoniser les calendriers entre départements (ex : inéat-exéat)
  • d’humaniser les règles d’affectation : faire évoluer l’algorithme pour le 2nd degré, mettre fin aux situations de séparation de conjoint excédant 3 ans, prendre en compte la résidence alternée, élargir les possibilités d’annulation d’une mutation au mouvement inter-départemental...)
  • d’améliorer l’accueil des stagiaires et des nouveaux enseignants comme « rendre la formation en Espe compatible avec le service d’enseignement » ; maintenir l’ouverture du service administratif pour les mutations pendant l’été ; intégrer les journées d’accueil à l’Espe fin août à la formation et ce à des dates compatibles avec la préparation de la rentrée dans les écoles ; une aide concrète pour le logement des stagiaires. Le rapport en pdf : http://cache.media.education.gouv.fr/file/2016/15/9/Mediateur_Rapport_annuel_2015_577159.pdf

Si vous envisagez de saisir le médiateur ou hésitez à le faire, demandez-nous notre avis !

N.B : Le principe apprécié de la médiation peut être relativisé par la personnalité de certains médiateurs, parfois croisés par le PAS 38 lors de luttes syndicales. Mais quand on sait que le très contestable Jacques Toubon fait du bon boulot comme défenseur des droits…

Cécile Duchasténier, 24 novembre 2016



Navigation

Brèves de la rubrique

  • Le médiateur de l’EN