Hommage à Philippe Dousse

mardi 13 octobre 2020
par  PAS 38
popularité : 55%

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Philippe Dousse.
Nous avons été nombreux au PAS à avoir eu la chance de le côtoyer soit syndicalement mais aussi pour certains professionnellement.
Josée Bernard a lu, lors de la cérémonie qui a eu lieu au funérarium de la Tronche le jeudi 17 septembre, ces quelques mots pour retracer ce qu’était Philippe, sa présence, son investissement, sa grande humanité. Il restera profondément dans notre souvenir.

« S’il existait des mots pour tenter de consoler, nous les dirions du fond du coeur...
Nous pouvons seulement témoigner :
Côtoyer Philippe fut une chance, son travail, son engagement imposaient le respect.
Son implication ne s’est jamais démentie, les enfants, l’école, la lutte syndicale comptaient fort dans sa vie.
Philippe avait une haute idée de l’éducation. A l’école de la Rampe sur la Villeneuve de Grenoble, il a impulsé des projets de théâtre, de danse et de musique qui ont marqué les élèves et donné du sens aux apprentissages scolaires.

Il a toujours fait un travail extraordinaire d’intégration des familles, qu’il a poursuivi d’ailleurs dans l’école du grand Châtelet, école à la dérive à son arrivée, comme ensuite à Jean Paul Marat à Échirolles et au Ruisseau à Villefontaine.
Les obstacles ne le décourageaient pas, s’il pensait la cause juste, il faisait preuve d’une détermination sans faille.
Dans le PAS, syndicat isérois de l’éducation nationale, il a milité, quelquefois jusque tard dans la nuit, pour ses convictions. La démocratie, la liberté, la dignité n’étaient pas que des mots pour lui.

Drôle ou têtu, il savait écouter.
Il pouvait nous secouer aussi, nous faire réfléchir, souvent.

Mais que de rires dans nos souvenirs… »


Brèves

26 septembre 2017 - Puisque vous partez en voyage...

Chaque enseignant ou PE stagiaire (au même titre que tous les salariés ou demandeurs d’emploi) (...)

15 décembre 2016 - Le médiateur de l’EN

Le médiateur de l’Éducation Nationale
Pour qui est-ce ? Le médiateur (un par rectorat) peut (...)