CAPD J-Y Le Gall

mercredi 4 février 2009
par  udas
popularité : 1%

Je suis membre de la CAPD (Commission Administrative Paritaire Départementale) de l’Isère. Je siégeais cet après-midi.

Ce qui est écrit dans les dépêches est inexact.

En CAPD l’Inspectrice d’Académie de l’Isère a annoncé son intention de procéder au retrait d’emploi de Jean-Yves en septembre, puis elle nous a consultés comme elle l’avait annoncé.

Il y a eu consensus syndical pour se prononcer contre le retrait d’emploi et déclarer que le retrait d’emploi serait bien une sanction. C’est bien que SE, SGEN et FO, qui ne sont pas contre BE, se soient opposés au retrait d’emploi de direction de Jean-Yves.

Le SNUIPP et le PAS (mon syndicat) ont défendu Jean-Yves sur le fond. Le SNUIPP sur des généralités (opposition à Base Elèves, soutiens importants, utilité de la résistance de directeurs comme Jean-Yves pour dénoncer les irrégularités et favoriser le débat sur BE, etc ...) Nous, au PAS, avons davantage parlé de Jean-Yves lui-même, directeur et enseignant fort reconnu, de ses qualités, de ses engagements pour l’école, et du lien entre ses engagements et sa résistance à BE.

Puis un vote a donné égalité entre représentants du personnel (unanimement "contre le retrait d’emploi de direction en septembre 2009") et représentants de l’administration (unanimement pour le retrait).
L’Inspectrice d’Académie n’a pas annoncé de décision en CAPD. Elle souhaite convoquer (ou inviter) Jean-Yves et les représentants du personnel avant la date limite de participation au mouvement des enseignants de l’Isère, le 29 mars.

Par contre on ne sait pas ce que l’Inspectrice d’Académie a pu dire à la presse ensuite.

Il serait sans doute utile que l’on (SNUIPP et PAS) travaille demain à un rectificatif !

Claude Didier