Brève sur la CAPD du 15 Septembre dans l’Isère (1er degré)

mercredi 23 septembre 2015
par  udas
popularité : 100%

Demandes de révisions d’affectations suite aux ajustements de juillet
Quatre demandes ont été acceptées, les autres ont été rejetées... C’est bien peu au regard du nombre de demandes examinées par l’administration et dont la plupart ont été refusées.
A savoir : les demandes adressées à la DRH doivent être envoyées au secrétariat de la DASEN ou au secrétariat de la DSDEN. Les demandes sont réexaminées chaque fois que des éléments nouveaux (avis de l’assistante sociale, du médecin de prévention ou autres) sont adressés.

PE stagiaires
5 PES recrutés aux concours 2014 ont démissionné, 2 parmi ceux recrutés aux concours 2015.
Une liste complémentaire reste ouverte pour pallier à de nouvelles démissions éventuelles, jusqu’au mois d’octobre (lancement du prochain concours)
Par ailleurs, on a constaté 9 démissions de PE.
Ce nombre de démissions nous interpelle...

Postes à profil
Pour certains types de postes (exemple : les postes d’UPE2A), une certification (FLE) peut être demandée mais elle n’est pas une condition nécessaire pour l’obtention d’un poste, et l’avoir ne garantit ni un avis favorable de la part de la commission, ni d’obtenir le poste. Selon nous, la certification, même si elle n’est qu’une validation d’acquis et non une formation, devrait être un élément discriminant entre les candidats.

Ineat-exeat
L’administration nous informe que tous les ineats possibles ont reçu un avis favorable. Mais il y a d’autres départements comme l’Isère en manque de personnels. Les exeats ont été accordés autant que possible tout en préservant les moyens du département. Pour départager les candidats au départ, c’est le barème qui prime, mais les situations sociales individuelles sont examinées avec attention.

Les demandes de disponibilités
Toutes les demandes de droit ont été accordées (bien sûr ! Elles sont de droit !). 11 premières demandes sur autorisation ont été accordées (sur 44, toutes des situations médicales ou sociales jugées prioritaires). 47 demandes de renouvellement ont été accordées.

Temps partiel
Près d’un enseignant sur 5 (19%) travaille à temps partiel dans l’Isère. Sur les 215 convoqués en entretien, il y a eu 161 refus. A nos yeux, ce sont autant de personnes qui vont devoir enseigner dans des conditions qu’elles n’ont pas choisies, mettant en péril leur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Titulaires de secteurs
Dans certaines circonscription, du fait du grand nombre de PE stagiaires et des nombreux refus de temps partiels (voir ci-dessus), les TRS sont trop nombreux. Certains ont été affectés sur des postes de titulaires remplaçants à titre provisoire mais restent titulaires de leurs postes (s’ils le sont !).
Des consignes ont été données pour que ces collègues soit affectés de préférence sur des remplacements longs, afin d’avoir un poste proche de celui de TRS.
De ce fait, on constate la nomination en cette rentrée de titulaires remplaçants à temps partiel, ce qui était, selon la direction académique, tout à fait incompatible jusque-là...

Les APC dans des écoles à horaires particuliers (expérimentation Hamon).
Chaque situation étant particulière, c’est l’IEN qui apprécie les meilleurs horaires pour les APC. En tout état de cause, pas d’APC pour les élèves en plus d’une journée de 6 heures de classe. Mais pas d’APC non plus pour un collègue un jour – ou une demi-journée - où il n’a pas charge de classe (travail à temps partiel).

Directions d’écoles
Toutes celles qui étaient vacantes sont pourvues par des adjoints qui assurent à temps plein l’interim (plus ou moins) volontairement. Un problème persiste dans deux écoles.

Médecin de prévention
Le poste reste vacant, un recrutement est en cours (depuis janvier !). En attendant des jours meilleurs, c’est le médecin de prévention du rectorat qui répond aux urgences.

Par ailleurs, M. Chiapella, chef de division des ressources humaines est actuellement en congé. Ce sont Mmes Deu et Salomon qui assument les missions du service.

PPS
La mise en œuvre du Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) est prévue en ESS (Equipe de Suivi de Scolarité) et reçoit donc l’approbation de l’enseignant référent. Elle ne peut être qu’exceptionnellement remise en cause par l’IEN.


Documents joints

PDF - 25.6 ko
PDF - 25.6 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

2 février - Règles du mouvement 2017

La CAPD du 24/01 a arrêté les règles du mouvement 2017. Dans l’ensemble, pas de gros changements. (...)